LES DÉFIBRILLATEURS

Des défibrillateurs installés dans chaque village

Dans la continuité de la politique menée à ce jour de développement des services de proximité, après ceux apportés pour les plus jeunes comme pour les plus âgés, la Commission sociale s’est penchée sur un problème médical d’intérêt général : il s’agit de la mort subite de l’adulte provenant dans un lieu public ou sur la voie publique. Il s’avère qu’en France, il existe 60 000 décès d’adultes par mort subite et par année. Sur les 60 000 accidents, seulement 2 % sont actuellement sauvés par les services de secours. En se référant à différentes études françaises et américaines, il semble que l’implantation de défibrillateurs entièrement automatiques permette de sauver 25 % de ces accidents, ce qui fait 12 fois plus dans les endroits où les appareils sont implantés.

Il a donc semblé intéressant pour la Commission sociale que la Communauté de Communes puisse permettre l’implantation de défibrillateurs entièrement automatiques sur la Plaine Jurassienne. Après une étude menée conjointement auprès d’une collectivité qui a déjà implanté ce type d’appareil, la consultation du corps médical ainsi que le SDIS, le Conseil Communautaire a décidé à l’unanimité, lors de sa dernière réunion, d’implanter des défibrillateurs dans chaque commune, dans des lieux préalablement déterminés, qui pourront rendre le meilleur service possible. Les témoignages font apparaître pour la population “qu’il est très rassurant d’avoir ses machines à portée de main”.

Ces défibrillateurs, entièrement automatiques, sont des appareils à utilisation facile, aucune compétence n’étant nécessaire pour se servir de cet appareil. D’ailleurs un décret en date du 5 mai 2007 autorise leur mise en place par les collectivités et l’utilisation de ces appareils par toute personne témoin d’un malaise afin de secourir la victime.

Son principe, simple, permet de supprimer toute erreur possible quant au diagnostic et à la

nécessité d’utilisation. Le défibrillateur est à la mort subite ce que l’extincteur est au feu. Il permet d’attendre les secours et non pas de traiter la cause.

L’implantation de ces appareils a commencé dans le 2e semestre de l’année 2007. La mise en place dans chaque commune a été accompagnée par les Sapeurs Pompiers. Leur rôle estfondamental dans la démystification, le fonctionnement et la prise en compte de ceux-ci. Ils peuvent répondre à toutes les interrogations que chacun est à même d’avoir. Des formations aux gestes de survie sont possibles dans les écoles, au collège, dans les Clubs du 3e âge, dans les associations sportives, aux particuliers qui en feraient la demande.

Où sont les défibrillateurs ?

ANNOIRE

Dans la cour de la Poste, à gauche de la porte.

ASNANS-BEAUVOISIN

A Asnans : à droite de la Mairie, sur le mur de la porte en arrière du gymnase.

ASNANS-BEAUVOISIN

A Vornes : chemin de Vornes, en montant 200m, aller sur la gauche au fond de l'impasse, contre le côté drop di mur de l'ancienne école.

ASNANS-BEAUVOISIN

A Beauvoisin : sur la gauche de l'ancienne Mairie, sous le hall entre la porte et le panneau d'affichage.

BALAISEAUX

A La Gratte : A la sortie de Saint-Baraing (direction Rahon), au 2 rue de la Flaurette, contre le mur d'une petite maison.

BALAISEAUX

Contre le mur de la Mairie, à droite de l'entrée.

BALAISEAUX

A côté de l'école, sur l'arrêt de bus.

BRETENIÈRES

Contre le mur de la Mairie, à gauche de la porte d'entrée.

LA CHAÎNÉE DES COUPIS

A la Mairie, dans le couloir, mur de droite avant la salle Henri Prost.

CHAUSSIN

Route d'Asnans, sur la façade de la petite maison à côté de la Maison des Secteurs.

CHAUSSIN

Côté de l'entrée de la caserne des pompiers, en direction du collège Marcel Aymé.

CHEMIN

A gauche de la Mairie de Chemin, sur le mur avant le préau.

CHEMIN

A Beauchemin : contre le transformateur situé à l'extérieur de l'école, sur la droite.

CHÊNE BERNARD

A Chêne-Bernard : Sous le préau d'accès à la Mairie, au centre du panneau d'affichage.

CHÊNE BERNARD

A Le Challonge : au carrefour de Rye, Pleure et Les Essards, contre le mur donnant sur la cour de la ferme.

GATEY

Sur le mur droit de la Mairie, à côté du parking à deux roues.

LES ESSARDS

Dans le couloir de l'ancienne cure, sur le mur de gauche, située à gauche derrière l'église.

LES HAYS

A droite de la Mairie, sur le mur extérieur gauche de la salle polyvalente.

LONGWY-SUR-LE-DOUBS

A Longwy : à l'entrée de la salle polyvalente, sur le mur de droite.

LONGWY-SUR-LE-DOUBS

A Moussières : sur le muret de l'entrée de la propriété située 6 rue du Grand Meix.

MOLAY

Sur la face de la Mairie, à gauche de la porte d'entrée.

NEUBLANS

A Neublans : sur la façade du bâtiment de la Mairie, entrée principale, à gauche de la porte.

NEUBLANS

A Abergement : Rue du 11 Novembre, sur le mur de l'ancienne école, à droite.

PETIT NOIR

Sur la façade de la Mairie, à gauche de la porte d'entrée.

PETIT NOIR

Au Centre de Secours-Pompiers, sur la façade à gauche.

PLEURE

Sur la façade de la Mairie, contre le mur à droite de la porte d'entrée, sous la passerelle d'accès.

RAHON

Place de l'Eglise, contre la façade où se trouve la salle polyvalente, à gauche de la porte d'entrée.

SAINT-BARAING

Sur la façade de la Mairie, à gauche de la porte d'entrée.

SELIGNEY

A la Mairie, au centre du mur de la montée d'escaliers.

SAINT LOUP

A la salle polyvalente, sur le mur droit de la porte d'entrée.

SAINT LOUP

A Villangrette : 2 rue du Tilleul, au carrefour Saint-Loup, Chemin, Bousselanges.

TASSENIÈRES

Placé sur la façade gauche de la Mairie, le long de la route Nationale.

Fermer le menu
Fermer le panneau